DAMAGE CASE

"Pas facile de faire comprendre qui on est et où l'on va lorsqu'on a le look d'un chanteur de black metal et qu'on se trimballe un instrument de jazzman plus grand que soi. Julien Perugini n'a jamais eu ce problème, l'apparence, il s'en fout presque autant que les frontières stylistiques. Après avoir écumé les scènes depuis 20 ans au sein des formations les plus diverses, le voilà qu'il s'invente une nouvelle vie avec Damage Case. En solo et armée de sa contrebasse, il revisite son histoire de la musique, de Nina Simone à Motorhead et d'Eddie Cochrane à Tom Waits." JONATHAN HENAULT

"Il est monté tout seul avec dignité sur scène avec sa compagne musicale. Ce couple, dégageant une sensualité débordante, interagit et alterne fortement avec une intensité profonde. Les cordes de la contrebasse rugissent entre ses mains. En martelant le sol avec les pieds enchaînés sur des carrés de bois..." HEAR NO EVIL