NOUVEL EP

Sibérienne de naissance et bordelaise d'adoption, slave dans l'âme et française de cœur, Dasha Baskakova est décidément une artiste à part, à cheval entre deux cultures et un bon millier d'aspirations qui ne connaissent pas de frontières. Pianiste talentueuse à la voix singulière, on l'a vue retourner aux sources du folklore avec Davaï, mais on l'a aussi connue plus jazz avec DashaTrio, plus portée sur l'électronique avec Dasha&Vorse, ou plus théâtrale lorsqu'elle compose pour des pièces en collaboration avec Edwin Buger. Difficile de suivre Dasha à la trace, mais c'est aussi ce qui fait tout son charme... JONATHAN HENAULT

La coordination de ses mouvements révèle la grâce aux bouts de ses doigts. Ils glissent, ils vibrent, ils dansent sur le piano. Sans hésitation. Des flots de paroles, chantés avec passion, s'envolent et se diffusent autour de nous. Ils nous enveloppent et nous bercent inlassablement. HEAR NO EVIL