ELIZA RICKMAN

"Il y a toujours un soupçon de menace et de force qui hantent les recoins de la voix d’Eliza Rickman, peu importe le registre abordé. Sa présence sur scène – que ce soit avec des fleurs dans les cheveux, ou des oiseaux empaillés ; qu’elle joue sur un piano en jouet Schoenhut ou un piano à queue – est enveloppante, une douce obscurité impossible à ignorer." - TRAD'ENVIE

"Une petite fleur fragile, comme celles qu'elles portent à l'occasion dans les cheveux, voilà ce que semble être Eliza Rickman. A l'extérieur seulement, car à l'intérieur, on sent bien que tout bouillonne d'un feu inextinguible, rage sourdement contenue, bonheurs délicieusement imparfaits qui rappellent la fougue délicate d'une PJ Harvey ou la douceur amère d'une Regina Spektor. Une pianiste talentueuse aux arrangements tortueux qui nous laissent tout pantelants, le sourire aux lèvres, des frissons plein l'échine." - JONATHAN HENAULT