LA DAME EN BRUNE @ CONCERT PRIVé

// Eliza Rickman -samedi 21 novembre //

Lors de la chronique de l'excellent album éponyme Foot notes for the spring d'Eliza Rickman, je notais l'exploration avec sa voix sensuelle, profonde du fleuve de la vie. La douceur et la beauté déchirante émanent du titre. Son nom ne vous dit peut être pas quelque chose et pourtant il mérite d'être connu. 

En la rencontrant chez Marie-Cécile et Pascal, j'ai découvert non seulement sa voix cristalline mais également ce qu'est le propre de sa musique : se dérober sous nos pieds. De la poudre aux oreilles qui nous transperce littéralement. Elle emplit l'âme du public attentif en se répandant autour de lui. Sa voix légère et douce repousse les horizons en détonnant avec une montée dans les aiguës. Une démonstration de la puissance vocale époustouflante. Elle colle parfaitement avec ses compagnons d'infortune. 

La musique n'est pas une affaire d'hommes. La femme y a toute sa place depuis le début de l'histoire musicale. Eliza est la preuve vivante. Etant gracieuse, elle incarne la conquête en solo de la féminité fragile au travers du prisme musical. Avec retenue, elle nous démontre que l'émancipation artistique féminin et identitaire en a fait une héroïne musicale.

Photos de Marie Corbal et Milos Asian Teran  

Milos Ares Asian Teran