Découvertes Sonores

Salut, voici la selection de La Cassette de ce mois de mai 2016. De quoi vous faire voyager. C'est ce que j'écoute ou tombe dessus par hasard lorsque je suis en ligne. Je la met la liste à jour dès que j'ai un coups de coeur alors n'hésitez pas à y revenir... listen, enjoy and share. Milos


Kikagaku Moyo

Kikagaku Moyo prend ses racines dans les rues de Tokyo à faire la manche lors de l'été 2012. 
Le groupe démarre tant bien que mal comme un collectif musical, mais devient très vite un groupe plus restreint de multi instrumentistes.
Kikagaku Moyo appelle leur son psychédélique car beaucoup d'influences s'y retrouvent, allant de la musique traditionnelle Indienne au Indian music au Krautrock, du folk au 70's...
Leur musique est sur la liberté de l'esprit et corps.
De créer un pont entre le super naturel et le présent.
L'improvisation est leur clé.


Anna Von Hausswolff

Ca me rapelle quand j'étais mioche au Qatar, j'y ai passé toute mon enfance et j'adorais écouter du Dead Can Dance lors des escapades au désert, en boucle sur le CD Walkman et ... A burnes. Comme j'ai hâte de voir Anna en Live ! En attendant je peu toujours rêver :)


Jeff Parker

Un des membres de TORTOISE et pilier de la scène Jazz Expérimentale de  Chicago. Jeff Parker depuis les 20 dernières années a produit non moins que 5 albums de son projet perso. Son nouvel album THE NEW BREED rend hommage à ses influences (J Dilla, Thelonious Monk, Charles Stepney...) Je pense que vous y trouverez votre compte...


Amaparo

Le premier album solo de Maria Usbeck'sAmparo, est une collection de chansons écrites pendant trois ans en in Ecuador, Buenos Aires, Santiago, Barcelone, Lisbonne, île de Pâques, Costa Rica, le sud de la Floride, L.A. and chez elle à Brooklyn. Toutes composés a partir de sons électroniques, Amparo a fait appel au traitement accoustique, Usbeck passa tout un hiver dans un studio d'enregistrement avec le producteur Caroline Polachek and l'ingénieur son Miles Benjamin Anthony Robinson. L'album prend des ailes en y rajoutant, marimba, xylophone, quena flute, piano, et de la harpe...  et devient quelque chose d'un peu plus Hi-Fi, organique et méditatif tout en restant les pieds sur terre.


Gold Panda

Son nouvel album "Good Luck And Do Your Best" n'est pas ce dont il était prévu d'être.
Derwin Panda très attaché au Japon lors de ses derniers séjours s'y fait accompagner par la photographe Laura Lewis, le but était de capturer les images et sons du voyage. L'idée était de créer autre chose qu'un simple album, une sorte de documentaire mêlant la vue et l’ouïe, mais l’expédition devint le catalyseur d'un nouvel album...

Au début le titre de l'album était : .“Halfway through the first trip we bought rail tickets and rode across the country and went to Hiroshima”. Derwin nous explique : “C'était un après-midi que l'on avait pris un taxi, dès que l'on sortis le conducteur Japonais nous dit ‘good luck and do your best’." (Voulant dire 'Bonne chance et fait de ton mieux') . Le conducteur nous parla en anglais... pas dans un très bon Anglais..mais il y a une phrase au Japon qui se dit ‘ganbatte, kudasai’, ce qui traduit veut dire 'fait de ton mieux' ou qui veut aussi dire 'bonne chance'...
Lire la suite sur Bandcamp

/

Tindersticks

Bon là j'avoue je ne suis pas tombé par hasard, j'adore ce groupe depuis des millénaires, toujours à me procurer des frissons, dépression totale, morphine !!! comme mimerai mon ami Ben... Je tire mon chapeau, c'est vrai que j'ai été très déçus de leur dernier album qui m'a pris du temps à trouver magnifique Across Six Leap Years, mais celui la il me redonne espoir, et oh là on ne peu pas gagner à tous les coups non plus. C'est pas un concours la zik hein ! Et en plus il y a un temps pour écouter tel ou tel truc par rapport à ce que l'on vit sur le moment, c'est psychique, c'est pas mécanique. Pas chez moi en tout cas...