"PARK" DE WILL DEE AKA KING SHIVERS - INTERVIEW DES ENREGISTREMENTS "SAUVAGES"

Le nouvel album solo de Will Dee enregistré en plein air et live dans des lieux insolites. Une perle à écouter sauvagement. La Cassette l'a interviewé ce fut un plaisir.

Pourquoi as-tu choisis le Jardin Public pour l'enregistrement de PARK?
Je l'ai fait un peu pour le plaisir. Mais le plaisir a fini par sonner mieux que prévu. C'était l'un des derniers jours ensoleillés de 2016 où je suis allé au Jardin Public avec mon ami Langi Ro, un gars très doué avec un microphone, puis nous avons trouvé quelques murs pour nous donner une bonne réverbération naturelle, et nous avons juste enregistré dix chansons. Au bout de trois heures, nous avons ri parce que nous nous sommes rendu compte que nous avions enregistré un album. C'était une bonne journée.

Tu vas enregistrer beaucoup d'autres albums solo dans d'autres lieux? 
Nous prévoyons une trilogie d'albums solo en live en extérieur. La semaine prochaine nous allons jouer dans un tunnel à Lormont sous un pont près de la Garonne. Nous allons devoir partir la nuit pour éviter le bruit des voitures qui circulent. En espérant que nous allons capturer quelques trains qui passent au-dessus au bon moment. Le troisième sera dans un pigeonnier sur un toit à Bordeaux. Langi est assez enthousiaste par l'acoustique du lieu. Nous allons les sortir assez vite, j'espère. C'est une façon rapide et intéressante de travailler.

Pourquoi dans un tunnel?
Parce que l'acoustique naturelle est étonnante. Il ya beaucoup de couches d'harmoniques plutôt étranges dans ce tunnel. Quelque chose que je n'avais jamais entendu en effet ajouté dans un studio.

As tu déjà eu de mauvaises expériences lors de ses sessions "sauvages » ? Comment travaillez vous en général ?
Tout en cherchant des endroits pour enregistrer avant de trouver le tunnel, nous avons essayé de jouer dans une grotte. Nous avons pris un bateau au-dessus d'une rivière sous la pluie, nous avons marché pendant des kilomètres à travers les bois et les collines et les petits chemins étroits pour arriver à la grotte, et quand nous sommes arrivés finalement là, le son était mauvais. La pierre absorbait le son comme une éponge. Il y avait quelques bruits ambiants dans les bois environnants, mais, malheureusement, la grotte ça ne le faisait pas.

Mais il y a des choses que vous ne pouvez pas maitriser pendant un enregistrement en l'extérieur. Dans le Jardin Public il y avait des travaux de construction en cours, et nous avons dû attendre pour que les bruits des machines s’arrêtent entre chaque prise. Mais parfois, on a de la chance. Nous avons réussi à capturer le solo d’une meuleuse dans une chanson, Killer Clique. Cet ouvrier avait un joli sentiment cosmique dans son timing. Nous l'avons donc laissé dans l'enregistrement.

Pour l'enregistrement du tunnel, nous irons la nuit pour éviter le bruit des voitures qui passent. Nous devrons y aller, jouer, et prier pour qu'il n'y ait pas trop de vent venant de la rivière, et puis sortir.

Tentacule Records est en train de te produire un album enregistré en studio ?
Nous avons terminer les chansons et on est en train de mixer le son en ce moment. L'album est appelé "Squalor and Colour". C’est un mélange de chansons acoustiques et de chansons avec un groupe. Certaines sont des chansons que j'ai écrit il ya quelques années, certaines sont récentes. J'écris toujours de ma vie ou de la vie des gens que j'ai rencontrés, des expériences bizarres. J’essaye de filtrer les choses à travers mes chansons. C'est comme une thérapie. L'album sortira bientôt. Mais si la nuit se passe bien dans le tunnel, il pourrait sortir avant l'album studio.

« Tentacule records » une belle rencontre ?

Absolument. Nico Guib, le boss de Tentacule, est l'un des gars les plus enthousiastes que j'ai rencontré. C'est un plaisir de travailler avec lui et Tentacule. Ils veulent juste faire de bons albums. C'est ce que j’ai envie de faire. J'ai mes chansons et c'est bon d'avoir des gens qui sont prêts à vous aider à les sortir.

Le bonheur pour toi ce serai quoi ?
Si vous m'aviez demandé il y a quelques années, j'aurais dit la fête. Aller faire le fou dans les fêtes c’était ce que j’aimais. Maintenant, les meilleurs moments sont passés avec les proches, avec la famille et les amis. Bien que j'apprécie encore une pinte bien fraiche à la fin d'un bon concert. J'aime aussi me lire un bon livre. Et puis bien évidement écrire des chansons pour rester sain.

Quels titres écoute tu ces temps ci en boucle ?

“Devil is Fine”  Zeal & Ardour

“The Pilot” Clap Your Hands Say Yeah

“KRS-One” I Can’t Wake Up

“This Emergency Room is Gonna Need a Fuckin Emergency Room” Crack House

“Grease” Flo Morrissey and Matthew E. White

“Impeach the President”  The Honey Drippers

Milos Ares Asian Teran